Back to Bilbao

J’entreprends aujourd’hui la longue et néanmoins nécessaire tâche de mettre à jour le blog avec quelques souvenirs de voyages. Le premier s’est déroulé en Janvier 2014 à Bilbao. Que-peut on voir à Bilbao, me demanderez-vous. La réponse est plein de choses : le musée Guggenheim, euh…Je ne sais pas en fait. Mon séjour là-bas a été très court : à peine un jour et demi. On a tout juste eu le temps d’atteindre l’objectif souhaité :Gaztelugatxe. Je peux vous dire que ce château tout droit sorti de la mer se mérite, surtout si vous n’êtes pas véhiculé. Le bus A3518 part de la place Plaza Moyua vers Bakio. Cela prend à peu près 40min. Ensuite à vous les 6km soit une heure de marche. Je dirais que dans des circonstances à peu près normales, cela peut être un plaisir..le vent et la pluie rendent les choses un peu plus compliqué. Cela dit, ce fut amusant de courir pour dévaler les pentes en prenant le vent de face ( oui car il y a d’énoooooormes côtes et d’énormes descentes).

Comme toujours ce fut un voyage épique, mais aucun regret.

Un weekend ou des vacances?

wpid-20150801_121655.jpg

Les deux, mon capitaine! J’ai passé un weekend fantastique! Cela peut paraître incroyable mais en deux jours je pense que j’ai bien plus décroché qu’en passant 10 jours à Bali ou à Osaka. J’ai découvert le goût de la voiture. Mon partenaire de crime lui a beaucoup subit mais moi cela m’a permis de me motiver. Je n’ai pas le permis. C’est un choix car je le vois un moyen de s’affranchir de certaines contraintes. Comme beaucoup de 2.0, je fonctionne beaucoup à la carotte. Je dois dire que ce week-end et la perspective de pouvoir découvrir des petits villages, des petites non desservies par le train est une belle carotte.

wpid-20150801_192617.jpgwpid-20150802_114244.jpg

La grande découverte est la ville de Fougère. Je la recommande. C’est une ville médiévale (tout du moins le centre). Vous verrez donc des remparts, des très très beaux jardins, un château et loin de tout et de la cohue du Mont-Saint Michel.

On m’a récemment offert La chambre des officiers de Marc Dugain.  C’est le récit d’un officier de la première mondiale. Il y a également une partie durant la seconde guerre mondiale. Je ne sais pas si c’est le « tapage » qui a été fait l’année dernière mais je n’ai eu de cesse de penser au débarquement. Je me demandais ce qu’avait pu voir un soldat de la seconde guerre mondiale  en arrivant en France. Quelle était sa perception de la France? J’ai aussi pensé aux millions de touristes qui font des milliers de kilomètres pour découvrir notre beau pays. Le dépaysement est parfois à portée de main.

Conclusion de l’histoire : 2016 sera sans doute ponctuée de plus de week-end dans notre belle contrée.

J et J+1 : C’est parti mon kiki!!!

Une fois n’est pas pas coutume, j’ai choisi de partir après le boulot. Je trouve ca pratique car je suis déjà sur Paris et qu’en général c’est un peu moins cher que de partir le weekend, sans parler du gain de temps.
Après avoir bouclé mes réunions et m’être rendu compte que j’en aurai pas moins de 5 le mardi de mon retour (on respire un bon coup) je file à l’aéroport en étant hyper heureuse.  C’est une espèce de soulagement après tant de temps d’attente.
L’enregistrement se passe relativement vite. Il y a juste un groupe de coréens qui se fait remarquer car le guide parle hyper fort!
A la sécurité, j’ai le garde frontière qui me répond : « c’est fermé » alors que j’arrive à peine à son poste. Apparemment, il avait un problème avec son pc. Avec son accent, je pense que c’était un petit gars du sud. Connaissant leur caractère un peu bourru,  c’est presque pardonné.  Je n’aurai pas aimé être une touriste étrangère. Son collègue, un peu plus sympatique, s’est excusé à sa place. 
J’ai eu une petite déception en arrivant dans la zone d’embarquement. Il n’y avait pas assez de magasins et de restaurants. Il y avait juste un exkki. J’ai juste pris une bouteille d’eau sous les conseils de ma mère.
En attendant le départ, je prends qq magasine pour Caro et un Glamour pour moi : le vernis est offert!
Tiens des PS3! Et si je m’y essayais pour comprendre la fascination des mecs pour Fifa/PES? Bon, ok c’est en espagnol…apparemment on peut s’entraîner. Mieux vaut ne pas trop se ridiculiser. Tac..tac…tac…pourquoi Messi n’avance pas? Puree…trop haut! Ahh..faut utiliser les joysticks…mmm..c’est sympa.

image

Heureusement que j’étais seule quand même. 
Je patiente..je patiente.  C’est quand même le cinquième appel pour Seoul..ah un petit groupe d’étudiants coréens qui déboulent ca me rappelle Venise 🙂
Enfin, l’embarquement  pour Shangai commence! Je laisse 90% des passagers passer avant de passer les portes de l’avion.  C’est pas mal comme technique.  Cela évite le stress.
Une fois installée, j’attends le décollage et mon plateau repas…qui est décevant. 

image

Je n’ai qu’une envie c’est de dormir et j’y arrive!  Je me réveille toutes les heures pour changer de position mais je pense que j’ai au moins dormi 7h!
On a un petit plateau repas pour le petit déjeuner. C’est pas mieux. De toute ma manière je garde mon appétit pour des xia long bao!
Shangaiiiii me voilà!  Wow! Il fait hyper chaud. Mon blouson en cuire et mon gilet sont définitivement en trop! Partons à la recherche des Xia Long Bao! Trouvé!

image

C’est délicieux. 
Bon plus qu’à 3h à tuer! Je pourrai attaquer le bouquin que Céline m’a prêté ou…le vernis!  Tadada. Voilà le résultat. Cela change du rouge habituel.

image

Osaka me và!  Enfin faut pas que je me traine. Je m’achète vite un pass train+metro et en avant Guingamp. Le problème c’est que c’est hyper grand Namba. Je me lance. Résultat : deux âmes charitables m’accompagnent jusqu’à ma station d’arrivée et manquent même de louper leur train. Il n’y a pas à dire. Cela fait du bien d’être en Asie!!!

Dolce vita…

Avant de profiter de la douce vie, il faut se réveiller tôt…comme 04h30. Je peux vous dire que ça pique! De quoi donner envie de faire du boudin mais heureusement la perspective d’un dépaysement est là pour redonner le moral.
Comme je le disais dans le précédent post, je pars avec des amies. Avec Laure on s’est rejoint à l’aéroport après que mi amore se soit embêté à me déposer.  On a pris le temps de prendre  un croissant ce qui n’était pas très judicieux. Il y avait beaucoup de monde à la sécurité et on a dû courir pour ne pas voir les portes se fermer devant nous.
Ensuite la doce vita a commencé.  A l’arrivée du AirBnB un bon vin  chaud nous attendait Nous avons ensuite mangé des pâtes dans un petit restaurant.  L’accueil n’était pas top mais le service était correcte et les pasta al dente!
On s’est ensuite dirigé vers le quartier…pour se perdre dans les magasins. C’est incroyable le nombre de magasins de masques!  Ils sont tous plus beau les uns que les autres. Au fur et à mesure de l’après midi nous nous sommes rendues vers la place Saint Marc sans nous en rendre compte. Je dois dire qu’elle est magnifique.  On s’est amusée à prendre en photos les gens en costumes, c’était génial!  On visité la basilique. J’ai été étonnée par sa sobriété.  Si je préfère les églises française et leurs vitraux,  je suis vraiment admirative du travail de mozaiques. J’ai essayé de m’y recueillir mais je n’y ai rien ressenti sauf peut être un petit malaise parce que je la trouve un peu sombre. Nous sommes ensuite arrêtée dans un café pour prendre un délicieux capuccino et un tiramitsu. Alban me dit souvent qu’il trouve que la nourriture italienne est la meilleure.  Je ne suis pas d’accord.  Je préfère de loin la nourriture thai. Je reconnais par contre aux italiens l’art du café.  Je suis fan. Après cette petite pause, nous sommes retournée à l’appart  vaporetto.  Ce ne fut pas la meilleure idée de rester à l’extérieur.  Je pense que je n’ai jamais eu aussi froid de ma vie. Entre le vent humide et la fatigue j’étais vraiment pas bien en début de soirée.  C’est la première fois que je ressentais le froid jusqu’aux os!
Le dîner était délicieux.  Les antipasti étaient super fins. Ensuite,  nous n’avons pas faits de folies. Nous sommes parties nous coucher.

Spaghetti IMG_8845 IMG_8865 IMG_8912 IMG_9008

Surprise, surpise!

La vie nous réserve bien des surprises. Elles sont parfois bonnes mais parfois mauvaises. Pour tout vous dire, j’ai failli poster un billet sur l’actualité  il y a quelques semaines. Je me suis ravisée en pensant qu’il en avait bien assez sur la toile.

J’écris ce soir car dans quelques jours je pars à Venise avec deux amies, deux ex-collègues. Cela représente pour moi une sacré surprise. Le voyage est programmé depuis quasiment un an mais j’ai peine à penser qu’il va se réaliser. Il y a plusieurs raisons :

-je suis très absorbée par le boulot

-je n’ai pas pris le temps de le construire.

Avec les filles, on a pris les billets quasiment sur un coup de tête ce qui ne me ressemble absolument pas. Ma mission actuelle en tant que consultante demande beaucoup de planification que cela soit relative à des projets ou à des tâches … sauf que je déteste cela. Enfin ce n’est pas tout à fait vrai mais je n’aime pas me tromper et ce qui arrive souvent avec les projets et cela j’ai du mal à l’accepter. J’y travaille mais ce n’est pas évident.

Revenons à nos moutons : le voyage avec des amies. Il n’y a a priori rien d’étonnant sauf qu’elles sont d’ex-collègues de travail et cela je n’aurai jamais pu l’imaginer il y a quelques années. J’avais une vision très manichéenne du monde du travail et je dois dire que ma rencontre avec Sophie a beaucoup changé cette vision. Sa générosité, son intégrité m’ont permis de comprendre qu’il était possible d’être naturelle au travail et que l’ambiance jouait beaucoup sur la performance et la qualité de vie.  Il y a des rencontres comme celle-là qui vous change une vie. Celle là fut une très bonne surprise.

Le mot voyage m’évoque les mots : avion, hotel, soleil, aéroport etc…mais il existe un autre voyage : celui de notre vie. Il y a quelques temps je lisais un livre sur le bouddhisme qui parlait de la notion de l’impermanence. On a tendance à avoir peur du changement alors que tout est changement. Et c’est cela qui nous rend malheureux.  La vie est un long voyage. Je m’en rends de plus en plus compte. J’ai tellement changé depuis trois ans. Je ne suis encore loin de la personne que je souhaite devenir mais j’ai bon espoir.

 

Marseille, je t’aime moi non plus

Après Paris, je t’aime c’est Marseille, moi non plus.

J’ai passé le week-end à Marseille et j’ai un sentiment mitigé. Nous sommes arrivés samedi et il pleuvait…on peut rêver de mieux pour un week-end dans le Sud. En plus, j’étais encore enrhumée. Vous me direz que cela ne change rien bah si un peu car j’adore l’odeur de la mer et entendre le clapotis de l’eau. En début de soirée, j’ai quand même pu voir le musée des civilisation de l’Europe et de la Méditerranée. Il est vraiment élégant la nuit de l’extérieur avec sa dentelle bleue.

Le lendemain, on s’est promené sur le vieux port, on a fait le marché de Noël, le marché des santons, le cour Julien, la rue Saint Pierre avant de revenir bruncher. C’était vraiment sympa de pouvoir profiter du soleil, de connaître des histoires, de voir des architectures différentes.
Le brunch était un délice.
L’après-midi, nous sommes allés voir Notre Dame de la Garde. Bizarrement, cela m’a fait pensé au Christ Rédempteur à Rio, cette statue qui domine la ville. La vue est vraiment magnifique. Elle m’a rappelé Grenade et l’Albacain.
Le soir, nous sommes allés au Vélodrome voir l’OM évidemment. J’ai enfin pu entendre l’accent marseillais. Cet accent, c’est un voyage pour moi. Cela m’évoque la chaleur, le sud, le tempérament explosif des gens du sud (en France ou ailleurs). Bref, que des choses positives.

Le match était tendu. Cela faisait très longtemps que je me suis sentie aussi stressée. J’ai beaucoup d’a priori sur la ligue 1 mais au final c’était super. Bon, c’est aussi sans doute dû au fait que l’on soit à Marseille. Je ne suis pas une grande fana de tous les jurons que l’on peut entendre dans le stade même si cela peut être amusant mais j’étais très contente d’entendre le « Aux armeeeeeeees!  » Après le fait qu’une bonne partie de l’équipe de 98 soit partie à Marseille, je pense que c’est cela qui m’a fait choisir Marseille au lieu de Paris. Il y a un je ne sais quoi. Il y a une âme, un peu comme dans les clubs anglais. Je ne connais pas du tout les Celtic mais j’aimerai assisté à un grand match pour pouvoir entendre le stade chanter « You never walk alone ».

Pourrais-je vivre à Marseille? Je ne sais pas. J’ai un côté très bobo (malgré moi). Mon coup de coeur du moment du Holy Belly. Dans un rêve fou, j’aimerai ouvrir un coffee shop. A Paris, cela deviendra vite surfait mais à Marseille, peut être mais y en incorporant son charme.
image

image

image

image

image

A méditer.

Paris, je t’aime!

Hier était un jour sans. Aujourd’hui est un jour avec. Je n’avais rien prévu et c’est très bien comme ça.  Après une grasse matinée comme je les aime, je suis partie me promener à Saint Michel et faire les magasins…(j’ai changé mais pas à ce point)  Je n’ai pas fais de folies mais ça m’a fait un bien fou d’être seule dans mes pensées et dans mon monde tout en appréciant la beauté de Paris et ses habitants. Et puis surtout, cela m’a fait du bien de respirer l’air frais et voir le soleil.

Il semble que je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée car j’ai lu en début de soirée que le DLP ou le Disneyland Paris était complet aujourd’hui. J’imagine bien le débriefing du matin avec le petit tableau avec la météo mais aussi le rappel du type de journée : vert, orange, rouge, noir (1er jour de l’an en autre).  Cette époque me manque. Professionnellement c’est pas ce qui a de plus enrichissant intellectuellement mais accueillir des gamins, leur sourire naturellement, il y a pire comme boulot…

On m’a fait un beau cadeau aujourd’hui. Je repartais vers le métro quand j’ai vu une nuée de mouettes près de pont Saint-Michel. Je me suis approchée pour prendre des photos pour finalement traversée et voir ça de plus près. Un monsieur donnait des pains au chocolat!! Il expliquait ce qu’il faisait au passant et leur donnait un petit morceau. Il m’en a donné un. C’était amusant de voir ces mouettes s’approcher.

image

image

Sinon, dans la rubrique « surprise de la vie » j’ai découvert deux choses : à Odéon, il y a un feu parlant : « Boulevard Saint Germain, le feu est rouge ». A ce moment là, j’ai pensé à un ami rencontré aux US dans un moment inattendu. Après avoir s’être promenée un petit moment, il m’a dit : « Cela se voit que tu es française, tu traverses alors que le feu est rouge. Tu es inconsciente. Tu ne suis pas les règles!!!! »

La deuxième chose est un magasin : Aroma Zone. C’était blindé!!!! Mise à part l’ouverture d’Uniqlo à Myeondong, je n’ai jamais vu autant de monde. Ok, j’exagère mais disons qu’il y avait autant de monde à la caisse d’un jour de solde à H&M!!! Je ne suis pas 100% convaincu par le bio dans les cosmétiques. Je m’explique l’image que me renvoie les personnes qui consomment le bio ceux sont des personnes qui cherchent à consommer sainement des produits sans additifs chimiques. J’adhère totalement pour le côté alimentaire surtout après avoir lu ça (http://www.aroma-zone.com). Pour les cosmétiques, bah bof. A partir du moment on utilise des cosmétiques, où est passé le naturel? J’ai beau être asiatique, les rides je préfère les avoir le plus tard possible. Cela dit cela ne m’empêchera pas d’y repasser.  Certains produits sont intéressants. Si j’arrive à créer des produits au coco, je suis sûre que Nao sera ravi.

En attendant, demain c’est le marché de Nowel de la Défense qui m’attend!!

Tchusssssssssssss

Il y a des jours comme ca

Il y a des jours comme ça où tout ne va pas bien. En fait, cela fait quelques jours que cela n’est pas la joie. On dit que je suis gentille mais franchement au boulot j’en doute.  C’est agaçant les erreurs d’inattention. Étant plutôt introvertie, j’ai plutôt tendance à garder ça pour moi et puis ça explose.  Enfin par encore mais on lit tellement bien sur mon visage que c’est tout comme. En me levant ce matin, je m’étais promis de tenir à la ligne de ce blog mais aussi à apprendre des mes expériences en m’émerveillant d’un rien. Je ne dis pas que c’est loupé mais il est 19h57, un vendredi et je suis encore au boulot…
Mmm sur quoi pourrais je m’émerveiller sur le chemin du retour:
La candeur d’un enfant? Les lumières dans Paris? Le calme de mon quartier?  Je me souviens qu’il y a quelques années,  je n’étais pas rentrée très tôt du boulot. Du coup, j’ai tapé la discute avec des touristes coréens. C’est quelque choses que je fais assez facilement (enfin c’est relatif) en vacances mais à Paris, ce n’est pas aisé. On est pris la train train quotidien et finalement toutes les bonnes résolutions prises pendant les vacances ou au nouvel an s’évaporent. Au final, j’ai réussi à m’émerveiller. J’ai vu un vieux monsieur d’origine africaine sortir de la rame et aller faire la bise à une vielle dame asiatique.  Les asiatiques ne sont pa connus pour leur ouverture d’esprit alors la pensée que c’est deux là peuvent être un couple me fait sourire.

Hello!

Woww. Je viens de m’apercevoir que la dernière fois que j’ai écris sur le blog remonte au mois d’août 2013..J’ai manqué à tous mes devoirs. J’ai beaucoup voyagé pourtant en 2014 : Bilbao, Florence, Dubrovnik, Daytona Beach, Tampa. Je n’ai pas non plus raconté mon voyage en Espagne au mois de Juin/ Juillet 2013.

J’ai apprécié chacun de ses voyages mais ils ont une saveur différente du voyage que j’ai fait en Corée. Ce voyage m’a permis de me trouver après quelques années d’errance. Mon dernier voyage aux Etats Unis m’a permis de m’affirmer. C’est une longue histoire mais échapper à la mort, cela change une vie. Encore une fois, j’ai fais une rencontre marquante. Une phrase m’a marqué : « You’re alive, we should celabrate it!!!! ».

C’est ce que j’essaie de faire depuis. Il y a des jours avec et des jours sans, un peu comme ce soir en fait. Ce n’est sans doute pas anodin si j’écris.

Bref, en amuse-bouches, voici quelques photos de mes derniers voyages.

A très vite!

 

ps : c’est beau la technologie, il existe maintenant une option qui permet d’importer ses anciens blogs. Sachant que j’en ai créé à la pelle sur cinq ans, cela peut être assez utile. 🙂

Dubrovnik – GOT!!!!!

wpid-20140825_101908.jpgwpid-20140823_125442.jpgwpid-20140822_093213.jpg wpid-20140828_192808.jpg

 

La Venise su Nord : Bruges

wpid-20141025_103120.jpg wpid-20141024_160329.jpg

Les Us, la Floride, la SWAT Team à 2h du mat, Daytona et son rhum festival …

wpid-20140908_014706.jpg wpid-20140906_165900.jpg wpid-20140902_150410.jpg  IMG_8556 IMG_8570 IMG_8600

Parce que parfois se promener dans Paris (et prendre un verre sur le rooftop le plus prisé de Paname :D) c’est aussi un voyage!

 

 

 

IMG_7971

Florence..

IMG_7232 IMG_7276 IMG_7382 IMG_7414 IMG_7436

Vaux le Vicomte, un retour vers le passé

IMG_7468 IMG_7635 IMG_7687

 

Notre Dame bis repetita et une nouvelle amitié.

Avant de repartir, John m’avait demandé si je comptais faire des visites le lendemain avec des couchsurfeurs. Je lui avais répondu par la négative car je n’avais rien de prévu.

Finalement, le lendemain je rencontrai une autre couchsurfeuse via une planification de dernière minute. Avant cela, j’avais déjeuné avec Cam au Paradis du Fruits. Cette chaîne c’est un bonheur empoisonné qui coute un peu la peau des fesses mais que c’est bon. J’adore leur frozen yaourt!

Bref, bref. N’étant pas très loin de Notre Dame, j’avais proposé à Yasue de donner rendez-vous devant le parvis. On visita de nouveau Notre Dame. Cette fois, on écrit chacune nos voeux. Je me rappelle d’avoir écris quelque chose d’assez générale mais aussi d’assez perso avec un peu de culpabilité.

On se rendit ensuite à la Sainte Chapelle. C’est LE monument dans les guides. Il se situe dans le Palais de Justice. C’est vraiment magnifique et étonnant. Nous avons ensuite visité la conciergerie. Ce fut l’occasion de découvrir qu’elle fut la première résidence des Rois de France mais aussi le lieu des « procès » lors de la Révolution. Il y a dans une des pièces la liste de tous les condamnés. Je l’expliqua à Yasue et lui expliqua qu’en plus des noms et prénoms, il y a avait aussi leur métier. Elle fut choqué de voir des prêtres. Je tentai de lui expliquer que l’Église possédait trop de richesse à cette époque.

Nous finassâmes l’après midi dans un salon de thé « A priori Thé » dans la galerie Vivienne mais avons pris un café gourmand 🙂 Ce fut l’occasion d’échanger sur les différences entre la France et le Japon. Yasue avait étudié au Etats-Unis et avait vécu là-bas. Elle m’expliqua également des subtilités de la culture US. J’avais vraiment passé un agréable moment avec elle. On s’était raconté des choses très personnelles. Je pense qu’à ce moment là on avait toute les deux besoin de vider notre sac mais aussi qu’on avait des points communs. Cela peut paraître étrange mais il y a des personnes que j’ai rencontré une fois et j’ai su toute de suite qu’elles allaient rester dans ma vie. Les choses de la vie font que je ne peux pas toujours les voir physiquement mais je sais que par un mot, un smiley, elles m’apportent quelque chose. (J’espère leur rendre la pareille!) Yasue fait partie de ces personnes. J’ignore si je la verrais à nouveau mais je sais qu’on gardera contact. J’étais moins sûr pour John mais aujourd’hui encore nous nous envoyons des messages de temps à autre.  J’ai aussi gardé contact avec ma couchsurfeuse de Seoul. Vous allez penser que j’ai gardé contact avec toutes les personnes que j’ai rencontré lors de mes voyages mais en fait non. Il y a les jolies rencontres et les amitiés naissantes.

Image

 

 

 

 

Image

LA librairie anglo-saxonne à Paris. Elle est tellement photogénique que je l’ai en couverture de mon portefeuille acheté en Corée!

Image

La conciergerie

 

Image

La Sainte Chapelle